Le wax africain : ce tissu qui nous vient d’ailleurs

Le wax africain a toujours eu la côte en Afrique et ce depuis la nuit des temps. On l’appelle tissu Africain parce que ces couleurs chatoyantes rappellent la joie de vivre et la bonne humeur africaine mais surtout parce qu’on croit qu’il vient justement d’Afrique. Pourtant, s’il domine la mode africaine, il n’en est pas d’origine pour autant.

Importé au 19 ème siécle par des marchands néerlandais, le wax est un tissu aux faces cirées, d’origine javanaise. Les plus grandes industries produisant du wax se trouvent aux Pays-Bas. Ils produisent plus de 64 millions de mètres de Wax annuellement et plus de 90% de ces tissus sont écoulés en Afrique. D’ailleurs, certaines industries possèdent des participations majoritaires dans des usines africaines qui produisent les tissus wax, notamment au Ghana ou en Côte d’ivoire.

Ce tissu n’a pas seulement conquis le marché africain, il l’en est devenu un véritable symbole, une partie de l’identité africaine. Mais si le wax s’est imposé, c’est aussi parce qu’il a vite été dompté, apprivoisé. Qu’il vienne d’ici ou d’ailleurs, le wax donne à la femme, notamment africaine, incontestablement cet effet femme fatale. Il réveille en elle, sa beauté, sa force et sa complexité. Il complimente sa féminité et sa douceur sans gêner sa férocité. Qu’il soit produit en Hollande ou en Chine, le wax n’a jamais été aussi fièrement arboré que par la femme Africaine.

Je crois qu’il n y a pas mieux que Beyonce pour représenter cette force et fatalité de la femme portant ce tissu. Parce que produit en Hollande ou en Chine, le wax est aujourd’hui africain par inspiration.

Je vous laisse avec cette chanson signée Beyonce :

 

More from Rima BELRHAZI

Sélection des babouches les plus trendy !

Si la babouche a connu ces premiers pas dans le monde arabo-musulman,...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *