Mariage marocain : ce qui n’a pas changé

La saison estivale avance à grand pas et celle des mariages prend déjà son élan. Si en forme, le mariage marocain d’antan diffère de celui d’aujourd’hui, au fond, rien n’a changé. Traiteurs, neggafa, orchestre, photographe… plus rien n’est laissé au hasard. Le mariage marocain d’aujourd’hui est calculé à la minute près. Mais aussi différents que soient les mariages des uns et des autres, certaines choses ne peuvent être mesurées ni appréhendées, mais dans les pires cas subis et dans les meilleurs survécus. Pour bien vivre leur heureux événement, les mariés d’aujourd’hui doivent être prêts moralement à gérer le meilleur comme le pire. Voici une liste non exhaustive des défis des mariés 2.0 :

1 – Liste invités :

Votre liste d’invités a beau comprendre un grand nombre de connus et d’inconnus partageant votre sang et nom, des amis de longue ou de courte date ou même des amis de la famille et des voisins, il y aura toujours quelqu’un qui aura son mot à dire, ou qui vous en tiendra rigueur. Chacun se sent important, et c’est le cas. Chacun est important. Mais un mariage ne peut s’organiser que si le nombre d’invités pris en charge peut être géré aussi bien financièrement qu’en termes de logistique. Et ce qui est alarmant, c’est que tout le monde en est conscient mais ce n’est pas pour autant que les gens se montrent plus compréhensifs.

2 – Conseils :

Tous tourtereaux ont besoin aussi bien de soutien que de conseils. Et ceci est généralement le rôle de la famille et des plus expérimentés. Mais en quoi est-ce un conseil de remonter les jeunes gens les uns contre les autres ou contre leur famille respective ? Comment peut-on passer de « félicitations, Allah i kemel bikhir » à « le mari restera toujours un étranger ! Ne fais jamais confiance ! Ce qu’il te rapportera en dote et cadeaux est tout ce que tu auras gagné par la suite ».

Personne ne détient la recette magique du bonheur. On a tous des moments de bonheur, si certains l’ont plus fréquemment que d’autres c’est que leurs méthodes ont marché pour eux, pour leur personnalité, leur contexte, leurs circonstances. On est tous différents. Chacun vivra sa propre histoire. Souhaitons juste le meilleur pour tous.

Prenez ce qui vous semble juste et qui vous parle le plus. Après tout, vous seul assumerez vos décisions et votre vie.

3 – Acte de mariage :

Plusieurs se posent la question de si on devrait signer l’acte de mariage avant ou pendant la fête de mariage. Les craintes et réticences des familles marocaines quant à l’acte de mariage avant la fête sont compréhensives et souvent justifiées par des exemples qui ont mal tourné. Mais le mariage est bien plus qu’une consommation. Si la consommation va être sujet à débattre en famille ou en public, mieux vaut la laisser après la fête, si fête y a. Le mariage est la réunion de deux êtres, le sceau qui abrite leur âme et leur permet de créer ensemble leur propre chef d’œuvre de la vie. Les autres seront désormais les autres, à des degrés différents mais « autres » quand même.

Avant de vous décider de signer, décidez-le réellement. Prenez votre temps, laissez votre âme se submerger par vos craintes, vos peurs, vos rêves, vos désirs et fantasmes. Laissez vous emporter par la peur et cédez à vos conscients et inconscients puis décidez. Mais une fois que vous déciderez, vivez le pleinement, aimez plus que vous ne savez.

4 – Cadeaux et Tyafers :

Quoi de mieux que de commencer sa vie de couple avec plein de cadeaux à déballer ? Non seulement, la vie vous offre l’homme de votre vie mais en plus lui et vos invités vous offrent plein de jolies choses.

Ce qui est triste en ces temps moderne, c’est le besoin imminent d’en mettre plein la vue aux gens. Le plaisir de donner et celui de recevoir s’estompent avec les règles sociétales et exigences préfabriquées. Certaines filles imposent à leur fiancé une longue liste d’offrandes, d’autres les achètent de leurs propres moyens et on n’est heureux que quand les autres nous les valident. Chose perdue d’avance.

5 – Critiques :

Peu importe le budget dépensé lors d’un mariage, il y aura toujours des choses à critiquer. Et malgré la véracité de certains propos, ils restent de trop. Tout ce qui doit réellement compter durant un mariage c’est le bonheur d’être ensemble, de commencer quelque chose de beau, de réel, de vivant et que nos familles et proches en soient témoins.

 

Tags from the story
, ,
More from Rima BELRHAZI

Sélection des babouches les plus trendy !

Si la babouche a connu ces premiers pas dans le monde arabo-musulman,...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *