Hirak – la hrira rifaine est marocaine

“On ne veut pas devenir comme la Syrie !”. Voici une phrase qui se répète chez les internautes pétrifiés à ce que l’on porte préjudice à la stabilité de leur quotidien. D’un côté, ils ont bien raison, le Maroc n’est pas prêt à un changement majeur. D’ailleurs, qui accompagnerait ce soit-disant changement ? Les figures politiques actuelles ont perdu toute leur légitimité au près de la masse populaire. Nos intellects sont considérés athées et nos imams corrompus. Comment comprendre un peuple qu’on n’entend pas ou qu’on ne veut pas écouter ? Comment le représenter sans saisir son fondement ? Entre les PJDistes qui font l’autruche et Ilyass El Omari et sa fausse prose et Aziz Akhannouch et son narcisissme, on se demande vers qui se tourner ? Je voudrai regretter mon vote mais je reste convaincue qu’il ne sert toujours à rien et malgré ça, je vote. Je vote parce que j’ai besoin d’y croire encore … D’ailleurs, je souhaite saluer Omar Balafrej pour ce qu’on appelerait en ces temps modernes, son innocence voire sa candeur. Merci à lui de croire en un Maroc meilleur et de poser les questions qui fâchent.

Quant à mes concitoyens, je suis outrée voire dévastée de leurs paroles. Quand je lis certains marocains demander la réouverture d’un « tazmamart », la perpétuité voire la mort à leurs propres concitoyens, un mélange de tristesse, de colère et de honte m’envahit ! Faut-il si peu pour faire sortir le pire en nous ? Pour ceux qui s’alarment d’un printemps marocain, à cela je voudrai rappeler que l’oppression et l’éradication des citoyens contrariés est exactement ce qui se passe en Syrie. Les rifains ont le droit d’exprimer leurs maux et aux autres le droit d’y adhérer ou non. Accepter la différence d’autrui, c’est accepter et faire valoir sa propre différence. On n’est tous ni rifains ni arabes ni amazighs ni fassi ni sahraouis mais on est tous marocains. Et c’est à nous de le comprendre avant de faire valoir nos droits. Les Andalous sont espagnols mais les espagnols ne sont pas tous Andalous. L’Andalousie a son drapeau et ses coutumes. Nous scandons depuis des décennies notre pluriculturalité et diversité. N’est-il pas le temps de l’être réellement ?

Et pour ce qui est du financement des rifains par le polisario, sérieux ?

Tags from the story
, , ,
More from Rima BELRHAZI

Sélection des babouches les plus trendy !

Si la babouche a connu ces premiers pas dans le monde arabo-musulman,...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *